Convaincre son public ou prendre la parole en public n’est pas si facile qu’on le pense. Certains y arrivent aisément, mais d’autres éprouvent d’énormes difficultés à le faire. On est souvent tiraillé par le trac et la peur irrationnelle de passer à côté. Il est encore temps d’apprendre cet art dit de la parole qui, une fois maîtrisé, peut vous permettre d’émerveiller et de faire rêver votre auditoire.

L’art oratoire, c’est trouver des idées et les organiser

Le premier objectif de l’orateur, en art oratoire, est de chercher des arguments qui lui permettront de convaincre son public. Ces arguments sont dits affectifs lorsqu’ils agissent sur l’émotion des auditeurs et rationnels lorsqu’ils en appellent à leur raison. Dans la pratique, vous devez avoir la capacité de les exposer de façon ordonnée et efficace.
Concrètement, votre discours doit être préparé dans la vision qu’il s’adresse à chaque auditeur. C’est comme si vous parlez à chacun personnellement pour mieux l’impliquer. Pour cela, vous devez prendre connaissance, au préalable, du profil de vos écoutants.
Pour finir l’étape de la préparation, ayez à l’esprit que votre intervention doit être restreinte. En effet, si vous couvrez un sujet trop large, vous risquez de perdre votre auditoire dans les méandres de votre présentation.

Prendre soin de la qualité d’élocution pour convaincre son public

Ce qui importe ici, c’est d’avoir un style de rédaction éloquent pour convaincre son public. Ce style doit reposer sur la clarté du message communiqué en utilisant des mots simples. Par ailleurs, l’interprétation du discours doit être accompagnée des effets de voix, de la gestuelle et des expressions du visage. Pour convaincre son public, vous devez également essayer d’illustrer la plupart de vos idées en utilisant tout ce qui est à votre portée sans en abuser.

Avoir de la mémoire pour convaincre son public

Pour convaincre son public, il est impératif de maîtriser son discours. En effet, lorsqu’on maîtrise bien son discours ou son intervention, on l’adapte mieux aux objections de l’auditoire. Dans le cas échéant, on est capable d’improviser avec confiance et assurance.
Dans le détail, pour convaincre son public, il serait bon de mémoriser les grandes idées-forces et les transitions pour gagner en fluidité. L’effort de mémorisation passe également par l’appréhension des ponts clés de votre présentation pour gagner du temps.
Pour finir, l’une des étapes les plus importantes est celle de l’entraînement à la présentation. En effet, il vous faudra répéter à plusieurs reprises pour la parfaire.