Devenir cascadeur, c’est avoir de la passion pour le cinéma et rêver de devenir un spécialiste des scènes d’action. Si vous avez le goût du risque et des habiletés physiques ou de pilotage particulier. Sans aucun doute, vous pouvez devenir cascadeur. Dans la suite de cet article, découvrez 4 conseils indispensables pour devenir cascadeur.

Développer une grande variété de compétences

Pour maximiser vos chances afin de devenir cascadeur, vous pouvez être, soit expert en arts martiaux, soit gymnaste ou un professionnel en escalade.
Concrètement, pour devenir cascadeur, il faut savoir se battre. Un cascadeur doit avoir la capacité de tomber de différentes hauteurs, dont certaines, à quatre étages et savoir utiliser un trampoline. Il doit savoir conduire avec précision une moto ou une voiture et avoir un niveau expert en équitation. Un cascadeur doit, enfin, avoir des compétences avancées en plongée sous-marine ou en natation.

Devenir cascadeur : Connaître les termes utilisés dans le milieu

Vous n’irez pas très loin dans le métier sans connaitre le jargon qui le régit et le rend si vivant. En effet, si un directeur de cascade commence à parler et que vous avez l’air complètement perdu, ce n’est pas la peine. Pour devenir un cascadeur, vous devez nécessairement connaitre certains termes comme le tumbling (il s’agit d’effectuer des prouesses acrobatiques sans utiliser d’équipement spécifique), le wirework (c’est être capable d’utiliser correctement les harnais, potences et vestes permettant de faire des cascades aériennes comme des séquences de vols ou de chutes), le high falls (c’est la capacité à tomber d’une hauteur de quatre étages ou plus en atterrissant sur une surface spéciale sans se faire mal). Il existe aussi d’autres termes comme : l’Air ram, le horsework, le swordplay, etc.

S’inscrire dans une école de formation spécifique pour devenir un cascadeur

Pour devenir un cascadeur, une école de formation spécifique est conseillée. Cela vous aidera à parfaire votre savoir-faire bien que vous n’ayez pas besoin d’un diplôme pour être cascadeur.
Avoir un mentor est également une bonne alternative pour améliorer vos chances de trouver du travail dans le milieu. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il faut harceler les cascadeurs célèbres.